FANTAISIES à cœur ouvert

fantasias_couverture FANTAISIES A CŒUR OUVERT

Ce livre est un hommage rendu à notre langue millénaire qui a bercé mon enfance et ravi mes oreilles tout au long de ma vie. On ne peut la restreindre à du patois, bien que ce mot ait un certain charme et renvoie à un certain passé, car c’est une langue véritable, supérieure à la langue nationale sur bien des points. Une langue à part entière, parfois entièrement à part. Supplantant histoire, coutumes et traditions, notre langue maternelle est de loin notre racine principale.
Elle n’a pas seulement une fonction utilitaire, ni celle d’un simple vecteur de communication, en tant qu’inscrite dans l’ADN des Béarnais et Gascons, elle est porteuse d’affects qu’elle module à souhait et véhicule nombre de messages –souvent inconscients- provenant en droite ligne, des aïeux. Une de ses caractéristiques principales est d’avoir incorporé, un humour sous-jacent, qui lui est même consubstantiel, et que ce livre délivre avec délice. Outre la recherche de valorisation de notre langue, Fantasias a pour but de la faire vivre “physiquement”, à travers ses nouvelles, ses saynètes et ses chansons.
L’idée de ce livre m’est venue insensiblement, et du fait d’éléments étrangers. Le premier déclencheur en fut la demande d’une amie, directrice d’une troupe de théâtre locale, de lui écrire une pièce de théâtre en béarnais, ce à quoi je souscrivis avec enthousiasme. Le second fut celle d’une autre amie au même statut, faisant concomitamment la même requête, pour une pièce écrite en français. Je répondis donc favorablement à leur demande à toutes deux.
Cette double demande contrastée m’entraîna à envisager d’écrire un livre bilingue béarnais ↔français. J’y ajoutai de suite un article demandé précédemment par La République des Pyrénées, à propos de “L’âme du béarnais à travers sa langue”: tout un programme (entrée en matière du livre).  Il en allait de même pour les chansons dans l’écriture desquelles je m’étais lancé à la demande de mes enfants, ce qui m’a donné l’élan pour poursuivre dans ce sens.
En outre, lors de mes interventions sur France Bleu Béarn, j’avais écrit à la demande de la direction, deux textes spécifiques se rapportant au premier avril, que j’ai insérés également dans ce livre, en tant que nouvelles. J’avais donc suffisamment de matière pour compléter les deux pièces de théâtre à la base de Fantasias (fantaisies prononcé fantasïos), d’autant plus que quelques pages de mon site internet recélaient des écrits parfaitement insérables céans, c’est-à-dire à même de mettre en valeur notre langue ancestrale, voire de participer à son éloge. Tous ces écrits divers ont été repris, retravaillés, remodelés et prolongés. Il ne me restait plus qu’à remettre mon ouvrage sur le métier, et tisser de nouvelles histoires et chansons, pour parvenir à finaliser Fantasias. (FANTASIAS A COR UBÈRT )

Format A4   ~ 168 pages ~  14 € TTC  (hors frais de port) –  ► Voir bon de commande

Publicités